Feel the Indian Spirit Grashopper, l’amour du travail bien fait

À chaque pas, on sent que la Grashopper est fabriquée avec le souci et l’amour du détail. De la découpe du cuir à l’assemblage de la semelle en passant par le piquage, le pinçage et le montage, une Grashopper est fabriquée 100 % à la main. Il faut quelque 150 étapes de travail aux cordonniers de la manufacture Sioux de Lousada, au Portugal, pour donner au mocassin sa forme unique et son confort incomparable. C’est pourquoi un tel produit de qualité made in Europe s’avère un peu plus cher que les productions asiatiques.  

Suis le rythme de la nature Grashopper et le cuir

Une Grashopper est fabriquée à la main avec le meilleur cuir, en harmonie avec l’homme, l’animal et l’environnement. La qualité est visible dès le tannage. Le cuir provient exclusivement de tanneries européennes utilisant un système de gestion environnementale durable. Grashopper n’utilise que des cuirs soigneusement sélectionnés et rigoureusement exempts de substances nocives : veau velours fin, veau ou chèvre souple pour la Grashopper Metallic, pour ne citer que quelques-uns des principaux cuirs du chausseur allemand Sioux.  

38 pièces pour former un tout Grashopper et la forme mocassin

Le mocassin n’a jamais été aussi tendance. Pourtant, il repose sur un des savoir-faire ancestral. Les Indiens d’Amérique du Nord appréciaient déjà le confort de cette chaussure. Depuis toujours, le mocassin est cousu à la main en cuir velours et offre un maximum de souplesse. Si la chaussure épouse parfaitement la forme du pied, c’est grâce à la pièce de cuir qui enveloppe tout le pied. Le mocassin se distingue au plan esthétique par sa couture caractéristique qui relie la semelle à la tige à l’avant du pied. La couture mocassin est le visage du mocassin. Sioux est l’inventeur du mocassin en Allemagne. C’est d’Amérique que Peter Sapper, le fondateur de Sioux, a rapporté l’idée de fabriquer des mocassins pour le marché allemand. Ses ancêtres étaient revenus des Amériques après plusieurs générations.

À pas de Sioux Grashopper et la semelle crêpe naturelle

Avancer à pas de Sioux. Légère et silencieuse, Grashopper offre un confort inimitable ainsi qu’une grande robustesse et une excellente adhérence. La semelle crêpe apporte à la chaussure ce petit quelque chose de plus qui caractérise la Grashopper Original.

 

En effet, celle-ci est toujours dotée d’une semelle crêpe. Le crêpe est une matière 100 % naturelle. Il s’agit de caoutchouc naturel, extrait de l’hévéa, puis transformé. Le nom de crêpe vient du fait qu’il est obtenu à l’issue d’un long processus avec de nombreuses couches de caoutchouc. Depuis sa création en 1954, la Grashopper est dotée d’une semelle silencieuse en caoutchouc naturel. Dans les années 1950-60, le caoutchouc était encore très utilisé dans la fabrication de chaussures du fait de ses excellentes propriétés, mais son usage a progressivement reculé avec l’apparition des matières plastiques. La principale raison de ce désamour est que le véritable crêpe naturel coûte cher et demande beaucoup de travail lors de la production et de la transformation. C’est pourquoi il n’y a plus aujourd’hui qu’un petit nombre de fabricants de chaussures dans le monde qui utilisent des semelles en crêpe naturel, dont Sioux.  

 

La semelle en crêpe naturel est destinée aux connaisseurs. Le crêpe naturel est un peu plus lourd que le caoutchouc ou l’EVA, mais il séduit par sa souplesse exceptionnelle, son excellent amorti (absorption des chocs) et son origine naturelle. Les connaisseurs apprécient son côté vintage et aiment que la semelle développe un aspect usé avec le temps. Le crêpe de la Grashopper Original n’est pas étanchéifié, il absorbe donc les particules présentes dans l’environnement. Mais les petites taches grises ou naturelles sur la semelle s’accordent bien avec la Grashopper. C’est la Terre-Mère qui la façonne. La patine de la semelle est le reflet du long chemin de vie parcouru avec la Grashopper.  

 

Les #New Generation de Grashopper n’ont pas à rougir de leur semelle en caoutchouc léger et souple. Pour cette gamme, Sioux utilise du caoutchouc léger soufflé, qui permet d’obtenir des semelles à la fois extrêmement légères et durables. Les ingénieurs de Sioux ont aussi veillé à laisser à cette semelle une surface à pores ouverts pour qu’elle aussi développe avec le temps l’aspect usé si prisé des connaisseurs. Ainsi, il y en a pour tous les goûts dans la grande famille Grashopper, pour les amoureux de la nature et les explorateurs, pour les enfants des villes et les globe-trotteurs.